Kaï : Projet Israël

0 Posté par - 23 octobre 2015 - Articles

Il y a deux ans nous vous présentions Kaï, un jeune street artist américain aux travaux engagés.

Il a depuis roulé sa bosse et a posé ses valises quelques temps en Israël en pleine intifada des couteaux.

Interpellés par son Projet Israël, nous lui avons proposé de nous en dire plus sur son action dans cette région faisant tristement l’actualité.

Voici son récit :

« Le Projet Israël a été le premier arrêt de la vision que j’avais de mon premier tour du monde.

Cette vision  s’est développée à partir d’un voyage que j’ai réalisé en juillet 2015. Je suis allé à Paris et j’y ai testé mon travail dont je sentais le potentiel, pour l’implanter dans l’esprit des gens et pour les faire réfléchir, d’une manière très simple.  J’ai réalisé 100 pièces en 30 jours.  Le feed-back que j’ai eu des gens à Paris a été phénoménal. Beaucoup d’amour en retour de l’amour que je diffuse avec mon art.

So the Israel Project was just the first stop of the vision I had for my first world tour.

The vision was developed from a trip I took back In July 2015. I went to Paris and tested my work that I felt could plant seeds in the minds of people, and just get them to think, in a simple way. I put up 100 pieces in 30 days. The feed back I received from the people in Paris was phenomenal. So much love in return from the love I spread through my art.

12079941_10206407174195384_8698823763256065679_o

Copyright : Sylvain Borsatti

11958254_10206122423596797_7816870892214219883_o

Copyright : Sylvain Borsatti

Ainsi , quand je suis rentré, j’ai commencé à planifier un tour du monde pour répandre un peu d’amour, de vérité, d’honnêteté et de bonheur, mais cette fois-ci dans le monde entier.

So when I got back, I started to plan a world tour to spread some love, truth, honesty and happiness, but this time to the entire world.

12109982_984359018282649_5739697257935391038_o

Mon premier arrêt a été Israël,  pour des raisons évidentes. Je sentais que les personnes auraient pu utiliser un peu de lumière dans ces temps si sombres. Chaque pièce, représente la vérité de ce qu’il se passe là bas, à mes yeux.

J’ai préparé un sac de voyage et acheté un billet pour Israël, et pour la première fois  je suis revenu sur un ancien outil que je n’avais pas utilisé depuis des années, le pochoir.  J’ai emmené  des pochoirs car c’est un outil rapide et facile à utiliser lorsqu’on voyage et surtout lorsqu’on se rend dans une  zone en guerre.

J’ai atterri en Israël un jeudi et le samedi  je m’étais déjà rendu à Hebron, une zone activement en guerre.

My 1st stop was Israel, because of obvious reasons. I felt the people could use some light in such dark times. Each piece represents the truth of whats happening over there in my eyes.

I basically packed a bag and bought a ticket for Israel, and for the 1st time i went back to an old medium i haven’t used in years stencils. I went with stencils because its quick and easy to travel with, two important things when you know you’re going into a war zone.

I landed in Israel on a Thursday, and by Sunday I had already traveled down to Hebron, an active war zone.  

12091417_984581208260430_8286419596030330158_o

12138421_985983391453545_634579915120693121_o

« Made for peace with love »
Kai x Hebron, Israel 1.2

J’ai eu de la chance car je connaissais un soldat commandant à Hebron. Il s’était proposé pour me montrer un peu les environs lorsqu’il aurait été libre et m’avait dit de ne pas m’inquiéter, que je pouvais me promener et faire mes choses (peindre) tranquillement.

I was lucky because I knew a soldier who was a commander in Hebron. He said when he would be off duty he would show me around, but not to worry to just walk around and do my thing (paint). 

12132665_986162764768941_2255504553119676599_o

« Force makes one react, art makes one reflect and then act »
Kai x Hebron, Israel 1.3

J’ai donc pris mes bombes de peinture, mes pochoirs et  la GoPro  et je suis parti me promener et peindre. J’ai tout de suite découvert une ville détruite par la guerre. J’ai rencontré les gens qui y habitent, Juifs et Arabes. J’ai vu que l’armée avait placé des soldats à chaque coin de rue pour superviser et apporter de l’aide au cas où il se passe quelque chose.

So I did just that I took my spray paint stencils and gopro and started to walk around and paint. As i walked around i got to see the city and how it was destroyed by war. I saw the people that lived there, both the jews and the arabs. I saw that the army had put soldiers every mile or so just to supervise and make sure if anything went wrong they could be there to help.

11850497_986425368076014_5818920084704676846_o

« I’m happy »

Kai x Hebron, Israel 1.4

12140898_986462148072336_9221253091821382870_o

« Love vs money »
Last artwork placed in Hebron
Kai x Hebron, Israel 1.5

J’ai peint 1…2 et 3 pièces et je me suis retrouvé à une heure d’où je logeais.  J’ai donc décidé de rentrer mais lorsque j’ai fait demi-tour un soldat est venu vers moi en courant en me disant que la police commandait par le talkie walkie « Arrêtez l’homme avec une queue de cheval, un t-shirt blanc et une GoPro, il est recherché et sera mis en garde à vue ».

Le soldat m’a alors dit qu’il ne pensait pas que ce que je faisais était punissable et de ne pas m’inquiéter. Il m’a dit que ses amis et lui me cacheraient jusqu’à ce que le commandant que je connaissais ait fini son service. Je les ai donc suivis et ils m’ont caché de la police. Ils m’ont donné à manger et pris soin de moi.

Le lendemain matin mon ami commandant ne travaillait pas et il en a profité pour me faire visiter la ville mais aussi pour assurer mes arrières lorsque je peignais et  répandais un peu plus d’amour dans la ville.

I painted 1… 2 and 3 pieces and found my self 1 hour away from where i was staying. So decided to to turn around and walk back to where I was staying. As I walked backed a solider came running towards me and told me that over the talkie walkie the police announced « Please stop a man with a pony tail, white t shirt, and gopro he is wanted and will be taken into custody ».

The solider told me that he didn’t believe what i was doing was wrong and that I shouldn’t worry. He told me that he and his friends would hide me until the commander I knew was off duty. So i followed them and they hid me form the police. they fed me and took care of me.

The next morning my friend the commander was off duty and he showed me around and protected me as i painted and spread some more love into the city.

12096383_985554398163111_2271598309064876686_n-1

« The Pleasure Is All Mine »
Kai x Hebron, Israel 1.0

11025886_986852951366589_4600928774865160751_o

« A little love can stop a lot of hatred »
first piece up in TLV
Kai x Tel Aviv, Israel 1.6

12015017_986955864689631_6080880823812735817_o

« Love vs money »
Kai x Tel Aviv, Israel 1.7

Après trois jours je suis retourné à Tel Aviv et fait quelques créations dans le souk Ha Carmel, le fameux marché où Arabes et Juifs se côtoient pacifiquement. Un endroit où les artistes sont respectés. Maintenant je suis à l’aéroport vers ma prochaine destination. »

After 3 days I traveled back up to Tel Aviv and did some art in the Shuk ha carmel. A famous Shuk were Arabs and Jews get along. A place where artist are respected. And now I’m at the airport onto my next destination.

12045344_987294797989071_5474233925149728928_o

Second stop New York City
Kai x NYC 2.0

Merci à Kaï pour son témoignage ainsi que ses photos.

Pas de commentaire

Laisser un commentaire